Amandine Gros

* L’encre qui conte *

Danser un dessin. Sur un souffle. 

Vivre une respiration, une contraction, une expansion. 

Créer un lien, des liens, une tension, une courbe, un repos. Une émotion. Un espace, une lumière, une transparence. 

 

C’est en encres, en papiers et en mouvements qu’Amandine prend la « parole ». Parfois fluide sur de (très) grands formats, ou plus intimiste et tout en émotions sur de plus petits, elle a un rapport charnel et impliqué avec le dessin et la peinture. La danse, la musique, le corps en mouvement font également partie de l’histoire ; et le sujet fragile et puissant de la nature inspire souvent l’artiste d’origine bordelaise, qui se souvient de ces « grandes étendues paysagères ».

 

Elle aime pouvoir travailler avec et sur des matériaux les plus naturels possibles, compose son œuvre puis aspire à la mettre en scène in situ, pour la laisser jouer avec l’architecture, l’environnement ou les éléments comme l’air, la lumière ou l’eau. « J’adore lorsque je peux mettre en scène, de préférence à l’extérieur, mes dessins et mes peintures. Ils prennent alors leur espace et acquièrent une autre dimension. Un nouveau lien se crée avec le contexte ou les éléments et l’histoire se poursuit, poétique, visible et vivante ». 

 

Pour le spectateur, c’est l’expérience d’un espace-temps poétique, une inspiration, une pause, une encre qui raconte et qui nous rappelle que c’est grâce à cela que nous sommes bien vivants !